1977, YAMAHA Sankito, la (curieuse) histoire de la moto qui a remporté le championnat du monde 350cc




PUB



Ferry Brouwer est un personnage mythique du motocyclisme, il mériterait un billet biographique, mais aujourd'hui, je ne parlerai que d'un épisode intéressant de son histoire. En 1977, il est responsable de la conception et de la construction (chez Yamaha Motor Europe/Pays-Bas) de l'usine YAMAHA TZ 350 (3 cylindres - (San=3)+(Kito=cylindre)) qu'il pilote et remporte au Mondial de Vitesse ​​Championnat en classe 350cc. Cet exploit a ajouté un certain nombre de circonstances uniques : - c'était la première fois, à ce jour, qu'une usine YAMAHA était construite en dehors du Japon ; - c'était la première fois qu'un pilote avec une licence sportive japonaise (en fait sa nationalité était coréenne, ce qui rend l'exploit encore plus exclusif), Takazumi Katayama, était Champion du Monde de Vitesse ; - c'était la dernière fois (la classe s'est éteinte en 1982) que YAMAHA triomphait dans cette classe CMV; - lorsqu'elle fut dépassée par sa filiale européenne, Yamaha Motor Japan, malgré les bons résultats, elle ordonna l'arrêt du développement de cette moto, fin 1977, ils préféraient perdre avec une moto 100% japonaise que gagner avec une partenariat européen...; - on pense que l'une des raisons de cette attitude pourrait aussi avoir été le fait que YAMAHA se préparait à entrer sur le marché de la super sportive 2T RD 250/350 LC directement inspirée de la compétition TZ 250/350 qui avait des moteurs bicylindre...; - le moteur Ferry développe 87 ch à 12 300 tr/min contre les 78 ch du TZ classique et les 82 ch du KAWASAKI KR.