CHRONIQUE DES BONS ESCROCS - Les aventures insolites de José Pereira en motocross


José Pereira en vol !



PUB


José Fonseca Pereira (24.05.1961), connu dans les courses de motos sous le nom de José Pereira, est devenu célèbre dans les années 80 et 90 en tant que coureur de vitesse, mais sa carrière de pilote a ses racines dans le motocross en 1974 ! Jusqu'en 1977, il participait régulièrement à des épreuves de cette modalité dans la classe 50cc, il est important de dire que dans une phase embryonnaire dans notre pays, les épreuves en question ("pirates" ou hors championnat) se disputaient normalement en 3 sous 50cc -classes : 3, 4 et 5 vitesses ! Ainsi, en 1974, José Pereira et son père, l'emblématique M. Veríssimo Pereira, ils sont allés à Lourosa pour assister à une course, le père conduisait son propre cyclomoteur, tandis qu'il était transporté dans un EFS (4 vitesses) qu'un client, de l'atelier de M. Verissimo , lui a prêté. Pendant le entraînement, M. Veríssimo a été surpris lorsqu'il a été attiré à son attention par le fait que Zé se trouvait sur la piste montée sur le véhicule dans lequel il a été transporté de chez lui (complètement sur la route, pneus compris). Indépendamment de l'amour que père et fils avaient pour la modalité (bien que jusqu'à ce jour Zé n'ait jamais sauté le pas...) et qu'il y ait des amis qui regardaient qui comprenaient qu'il devait courir, les frais d'inscription de 50$00 étaient un obstacle supplémentaire pour auquel les humbles ressources familiales ne pouvaient faire face ! Le délégué de course, le regretté Nani, se rendant compte de la difficulté, a donné un droit d'entrée gratuit et, ainsi, a permis à Zé de participer. Il n'y a pas de mémoire ou d'enregistrement du classement de cette course, ce qui est pertinent, c'est le fait qu'elle a marqué le début d'une carrière sportive très réussie ! Sa deuxième participation fut une course à Valongo, où il remporta la 3ème position au guidon d'un CASAL 50cc 5 vitesses. Au départ, couru avec des motos de route qui avaient essentiellement un guidon "motocross" comme préparation! Plus tard, il a été intégré à l'équipe qui appartenait à Serafim Neves, dans cette formation il avait un coéquipier, Bernardino Silva, et les motos utilisés, PUCH, étaient plus en phase avec la pratique de la modalité. Ainsi, au cours de cette période, il a obtenu des résultats importants, essentiellement dans des compétitions organisées dans le grand Porto, pour la plupart hors championnats ou «pirates», malgré une licence FPM depuis 1974. La carrière de Zé en motocross a duré jusqu'en 1977, quand il a commencé à courir en vitesse soutenu par Damião Torres.


Plus d'action avec José Pereira, à droite sur la photo de gauche et à gauche sur la photo de droite


PUB

"L'insolite s'est produite à l'Estádio do Mar, Bernardino Silva, à l'hôpital, termine à la 4ème place!"


Le titre ci-dessus a été publié dans un périodique (je pense dans le magazine AUTOMUNDO). Dans ce reportage, le journaliste a raconté l'épisode inhabituel qui s'est produit lors d'une compétition de motocross, organisée par Silva Pinto, qui s'est tenue à Estádio do Mar (Leixões). Pendant la course, Bernardino Silva, le coéquipier de Zé, a fait une chute et a été transporté à l'hôpital, mystérieusement, selon le virage par virage manuel (encore loin de la précision que procurent les transpondeurs aujourd'hui), il s'est retrouvé en 4ème position. !!!... En fait, ce qui s'est passé :


  • au début de la course, José Pereira a eu un contact avec Abílio Fernando, qui a entraîné, pour Zé, l'abandon car la moto était en mauvais état, le coureur, malgré avoir heurté un arbre et, selon lui, avoir vu des étoiles (comme dans les dessins animés !), melangé au public pour assister à la compétition ;

  • dans l'un des tours suivants, Bernardino Silva a fait une chute, au même endroit, après avoir subi des blessures qui l'ont conduit à l'hôpital. Sa moto, cependant, était en état de marche;

  • quand Bernardino est tombé, Zé s'est naturellement précipité à son secours et, une fois à l'hôpital, il n'a pas pu résister à l'impulsion d'un jeune adolescent plein de courage et a pris le vélo de son coéquipier et a terminé la course, en quatrième position !!! Les responsables du virage par virage ont identifié le numéro de la moto (Zé a quant à lui jeté le dorsal qui avait son numéro) et le résultat était : insolite !


Fait intéressant, Zé jouerait à nouveau dans un épisode très similaire, mais dont il n'y a pas de trace journalistique, dans une course qui a eu lieu à Pasteleira (Porto), où il a regardé en spectateur, après avoir terminé la course d'un autre pilote blessé/ hospitalisé avec le raffinement du do it équipé des vêtements qui étaient sur le corps et du casque du blessé !!! Il n'y a aucun souvenir du classement final, on sait seulement qu'en fin de course Zé a disparu !!! Ces épisodes témoignent de la détermination et de la volonté du jeune adolescent José Pereira à l'époque, mais aussi de l'amateurisme régnant à l'époque qui a permis à ces histoires épiques et hilarantes de se produire.


Une autre grille de départ d'une course et, à droite, Joaquim Lourenço Ferreira (le "Lourenço") figure bien connue et père de José Ferreira qui deviendra plus tard important sur la scène nationale de la vitesse


Comme il n'y a pas de photos détaillées du PUCH que José Pereira a utilisé, je publie celle-ci d'un PUCH Cobra 75cc Motocross qui serait identique, la principale différence étant la cylindrée. Photos aimablement fournies par José Pereira