SANVENERO, une aventure de courte durée


En 1980, Emilio Sanvenero, grand entrepreneur toscan, passionné de motos de vitesse et, à l'époque, sponsor du MBA, décide de créer sa propre marque pour, dès 1981, disputer le Championnat du Monde dans les catégories 125cc et 500cc. . Le 125 cm3 (2T, 2 cylindres en ligne transversale avec admission à soupape rotative) était calqué sur le MBA et avait un bras oscillant conçu par Antonio Cobas. En plus des motos officielles, 10 unités de compétition client ont également été produites pour être vendues à des pilotes privés. Le 500cc était très inspiré du SUZUKI RG (2T, 4 cylindres carré avec admission à soupape rotative). Il avait un rapport diamètre x course différent de celui du SUZUKI, le fait qu'il ait une course plus petite signifiait que le moteur ferait plus de tours et, par conséquent, un comportement plus pointu que le japonais, développant 120 ch. Les pièces de carter ont été produites chez CAMPAGNOLO, les boîtes de vitesses chez CIMA, les vilebrequins chez HOECKLE, les cylindres et pistons chez MAHLE, les cadres ont été produits par Nico Bakker. En 1982, Emilio convainc toute l'équipe du MBA - qui a fermé ses portes entre-temps - de l'accompagner dans cette aventure. L'aventure prend fin fin 1982 lorsque l'entreprise devient insolvable !


125cc


Pier Paolo Bianchi (nr. 3) et Guy Bertin (nr.2)

La 125cc est immédiatement compétitive et en 1981 elle remporte deux GP. A Monza (GP des Nations) c'est Guy Bertin qui s'est imposé, tandis que Ricardo Tormo s'est imposé à Anderstorp (GP de Suède). A l'issue du championnat Bertin était 6ème et Tormo 8ème. Parmi les constructeurs, SANVENERO s'est classé 3ème. En 1982, Tormo a gagné à Spa-Francorchamps (GP de Belgique) et à la fin de l'année Pier Paolo Bianchi était 4e, Tormo était 5e, Hugo Vignetti était 11e et Olivier Liégeois était 24e. Chez les constructeurs, la marque est encore une fois 3ème. Malgré le fait qu'en 1983, la marque n'était plus active, Pier Paolo Bianchi s'est retrouvé avec suffisamment de matériel pour accomplir une autre saison. Dans ces conditions, il a réussi à atteindre deux fois la 3e position à Hockenheim (GP d'Allemagne) et à Jarama (GP d'Espagne).



PUB



500cc


Carlo Perugini


En 1981, Carlo Perugini a couru la 500cc sans grand éclat, il n'a obtenu aucun point et le travail de développement s'est avéré plus long que prévu initialement.



PUB


Michel Frutschi

En 1982, à la suite d'une grève des principaux pilotes et écuries, due au manque de sécurité sur le circuit de Nogaro (GP de France), le suisse Michel Frutschi obtient la seule victoire de la marque dans cette catégorie, il marque également, cette fois avec toute la concurrence présente, à Spa-Francorchamps (GP de Belgique) où il termine 9e. A la fin de l'année, elle était 14e du championnat, tandis que SANVENERO était 5e chez les constructeurs. Cette année, Bertin a également piloté la moto sans marquer de points.



Links:

https://cybermotorcycle.com/euro/brands/sanvenero.htm

https://it.wikipedia.org/wiki/Sanvenero

http://teamheronsuzuki.blogspot.com/2014/12/sanvenero-500-square-four.html

http://www.mcnews.com.au/sanvenero-125-and-500cc-gp-racers-from-the-1980s/