1985, Vila Real


Joey Dunlop au virage du signaleur


En 1985, Vila Real a reçu pour la troisième fois (1982, 1984 et 1985) une épreuve du Championnat du Monde FIM Tourist Trophy.


Cet événement a eu lieu en même temps que le Championnat Vational de Vitesse. À propos de cet événement, la biographie autorisée de Joey Dunlop (préface de Mac McDiarmid par Bob McMillan) dit : "La course de Vila Real, qui s'est déroulée dans des températures vraiment paralysantes, impliquait, en outre, un épisode malheureux avec de l'eau. À la fin de la course, les stands ressemblaient à un hôpital de campagne, les pilotes s'effondrant à divers stades d'épuisement dû à la chaleur. Suite à cette situation, la direction de course a décidé de ne pas obliger les pilotes à faire un tour supplémentaire (environ 7 km), les autorisant à regagner les stands après le drapeau final, dans le sens inverse de la course !!!.. . Pour cette raison, après avoir reçu le drapeau à damier final, Joey a inversé la direction et s'est dirigé vers son stand, tandis que le pilote portugais Manuel João, qui était entré dans les stands avant le drapeau à damier, l'a quitté dans une tentative désespérée d'essayer de se qualifier. . Pendant un moment horrible, il pensa que ça pouvait très mal tourner. A cause de cet épisode, Barry Symmons (directeur du Team HONDA), en guise d'avertissement, lance une bouteille d'eau sur le pilote portugais, le frappant à l'épaule et le faisant tomber. João s'est levé, a couru en arrière et, aidé par ses gens de boxe, a donné un coup de pied à son agresseur. Les tentatives de disqualification de Joey ont été contrecarrées lorsque des preuves vidéo ont confirmé l'attitude désespérée de Symmons. Après avoir, pour défendre son pilote, reçu des coups de pied qui lui ont causé plusieurs ecchymoses et trois côtes cassées, Barry a regretté : - Je pense que Joey s'est rendu compte que je défendais ses intérêts cœur et âme."


PUB


Dans la course destinée au TT1 (ou Formule 1) 51 pilotes étaient présents, en grande majorité des étrangers pour concourir pour les 36 places disponibles pour la grille de départ. A l'entraînement, Graeme McGregor a imposé sa vitesse à Joey Dunlop qui a été suivi par Andy McGladdery. Manuel João (28e temps) et André Cunha (35e temps) ont été les seuls Portugais à se qualifier pour la course. Avant le départ de la course, il y a eu un drôle d'épisode avec plusieurs pilotes refusant de s'aligner car ils avaient été dévalisés au camping, calmés et la course a commencé. Joey Dunlop s'impose après une grosse bagarre avec McGladdery (abandonné au 11e tour) suivi de Graeme McGregor et Mick Grant. Trevor Nation a également discuté des premières positions au début de la course, cependant, il a eu des problèmes avec le sélecteur de boîte de vitesses obligé d'aller aux stands, étant irrémédiablement en retard et terminant en 23e position. Joey Dunlop a réalisé le tour le plus rapide de la course et son équipe a également été la plus rapide à faire le plein. André Cunha était 25e et Manuel João 28e. Dans les classements présentés ci-dessous, lors de l'analyse de la moyenne du vainqueur du TT1, il convient de noter que cette course comportait un arrêt pour ravitaillement. En TT2 (ou Formule 2), le favoritisme est allé à Tony Rutter qui avait remporté les deux éditions précédentes de la course dans cette classe (1982 et 1984), mais à l'entraînement Gary Padgett l'a emporté sur Brian Reid, laissant Rutter en troisième position. Joe Domingues (24e sur 28 coureurs qualifiés) était le seul Portugais à mériter le droit d'être sur la grille de départ. Dans la course, Rutter était le premier leader, mais à la fin de la course, Brian Reid l'a emporté, suivi de Rutter et Padgett. Cette course a été marquée par de grosses disputes, dans la première partie de course, les dix premiers ont discuté des positions pied par pied. À la fin de la course, Rutter s'évanouirait d'épuisement et de chaleur. Joe Domingues était à la 17e place.


Dans le Championnat National de Vitesse, la rareté des participants a fait que les cinq classes en litige ont été regroupées afin de ne tenir que deux courses. Ainsi, les 250cc ont couru avec les Classes 1 et 2 de la Superprodução. À l'entraînement : au général et en 250cc, José Pereira a été le plus rapide de loin, en Classe 2 de Superproduction Manuel João a pris la première place et en Classe 1 le plus rapide était André Cunha. La course fut une course solitaire de José Pereira qui s'imposa sans donner aucune chance, Alexandre Laranjeira et Sande e Silva étaient respectivement 2ème et 3ème classés en général et en 250cc après avoir franchi la ligne d'arrivée, à plus d'une minute de Pereira. Manuel João a terminé quatrième au général et premier en Superprodução classe 2 tandis qu'André Cunha a terminé 6e au général après avoir remporté la classe 1. A noter la vitesse dont a fait preuve José Pereira avec la YAMAHA TZ 250cc, il a réalisé des temps dignes des plus rapides de toutes les classes (TT1 et TT2) du Championnat du Monde. En 80cc, les Seniors et les Juniors ont couru ensemble. José Ferreira a été le plus rapide à l'entraînement suivi de Sande e Silva, chez les Juniors, Jorge Dias a été supérieur à ses adversaires. En course, José Ferreira a mené du début à la fin, suivi de près par Sande e Silva, avec Manuel Duarte en troisième position. Chez les Juniors, Vitor Pereira a battu Jorge Dias. Costa Paulo (fils), pilote de Vila Real, a déclaré forfait. Classement :


TT1


1º Joey Dunlop - Royaume Uni - HONDA - média de 142,4200 km/h

2º Graeme McGregor - Australie - SUZUKI

3º Mick Grant - Royaume Uni - SUZUKI

...

25º André Cunha - Portugal - YAMAHA

...

28º Manuel João - Portugal - HONDA


TT2


1º Brian Reid - Royaume Uni - YAMAHA - média de 145,5300 km/h

2º Tony Rutter - Royaume Uni - DUCATI

3º Gary Padgett - Royaume Uni - YAMAHA

...

17º Joe Domingues - Portugal - YAMAHA


250cc e Superprodução (Classes 1 e 2)


1º José Pereira - Portugal - YAMAHA - média de 144,3500 km/h

2º Alexandre Laranjeira - Portugal - YAMAHA

3º Sande e Silva - Portugal - YAMAHA

4º Manuel João - Portugal - HONDA (1º Classe 2 Superprodução)

...

6º André Cunha - Portugal - YAMAHA (1º Classe 1 Superprodução)


80cc Séniores e 80cc Júniores


1º José Ferreira - Portugal - KREIDLER - média de 128,1000 km/h

2º Sande e Silva - Portugal - CASAL

3º Manuel Duarte - Portugal - KREIDLER

...

7º Vitor Pereira - Portugal - BULTACO (1º classe 80cc Júniores)




PUB