Phil Read, le prince de la vitesse



Phil Read

Phillip William Read (M.B.E.), né à Luton/Bedfordshire/GB le 1er janvier 1939), est un motocycliste qui a fait une remarquable carrière internationale dans la vitesse. Il a été le premier pilote à avoir remporté des titres de champion du monde dans les catégories 125cc, 250cc et 500cc. Au total, il remporte sept titres : 125cc en 1968, 250cc en 1964, 1965, 1968 et 1971 et 500cc en 1973 et 1974. Cumulativement, il a également atteint le championnat de Formule TT en 1977, un titre décerné, cette année-là, en une seule épreuve, l'île de Man. Issu d'une famille qui avait le gène de la moto, le goût et les premiers pas de Phil dans la moto sont venus tôt et naturellement. C'est sa mère qui l'a initié à la conduite, elle-même pilotait un RUDGE de 1922 dans sa vie quotidienne. À l'âge de 13 ans, Read a reçu un MATCHLESS 250 et ses idoles étaient les stars de l'époque, Geoff Duke et John Surtees, Sa carrière sportive débute en 1955 (à l'âge de 16 ans, âge minimum légal requis pour participer à des compétitions en Angleterre). Il a participé assidûment à des compétitions nationales au guidon de plusieurs motos, telles que VELOCETTE, BSA et NORTON.



PUB


En 1957, à l'âge de 18 ans, une course à Mallory Park a fait passer sa carrière au niveau supérieur. Il remporte sa première victoire un an plus tard, sur le même circuit. Sa notoriété s'est considérablement accrue lorsque, de manière surprenante, il a remporté la catégorie initiation sur l'île de Man en 1960. En 1961, il remporte le Junior TT au guidon d'une NORTON 350, battant les stars Mike Hailwood et Gary Hocking, c'est sa première victoire aux Mondiaux ! A la fin de l'année il était 12ème en 125cc à bord d'un EMC (n'a participé qu'à 2 des 11 courses du championnat, ayant abandonné à l'IOMTT et se classant 4ème aux Pays-Bas), 5ème en 350cc à bord d'un NORTON (n'a participé qu'à 3 des 7 courses du championnat, il a gagné à l'IOMTT et était en 4e position en Hollande et en Ulster) et 15e en 500cc au guidon d'une NORTON (n'a participé qu'à 2 des 10 courses du championnat, a abandonné à l'IOMTT et était en 4e position aux Pays-Bas).



En 1962, Read reste pilote privé chez NORTON, participant en 350cc et 500cc. Il a surpris en étant troisième du Championnat du Monde 500cc, battu uniquement par le MV AGUSTA officiel de Hailwood et Alan Shepherd, à l'époque pilote officiel MATCHLESS. Cette année-là, il était donc le meilleur pilote privé du championnat du monde dans la classe principale. En 350cc, il n'a participé qu'à 2 des 6 courses du championnat, ayant atteint la 15e place. A l'invitation de Geoff Duke, l'une de ses idoles de jeunesse, en 1963, en remplacement de Derek Minter blessé à la suite d'un accident à Brands Hatch alors qu'il discutait victoire avec Dave Downer - décédé dans le même accident -, Phil prit place au GRAND PRIX DE LA SCUDERIA DUKE GILERA. Dans ce line-up, il s'est démarqué et s'est affirmé en atteignant la troisième position du Senior TT de l'île de Man, la deuxième position du Dutch TT d'Assen et la même position du GP de Belgique. Lors de la course suivante, le GP d'Ulster à Dundrod, Derek Minter a revendiqué sa place dans l'équipe et Phil s'est retrouvé sans course compétitive pour cette classe. Même en tant que pilote de remplacement, son aventure avec GILERA se solde en fin d'année par la 11ème place en catégorie 350cc et la 4ème place en catégorie 500cc. La même année 1963, YAMAHA débute sa participation au Championnat du Monde dans les catégories 125cc et 250cc avec Fumio Itoh comme pilote dans les deux catégories. Réalisant que l'avenir passerait par les marques japonaises, HONDA et SUZUKI étaient déjà là avant l'arrivée de YAMAHA, Read accepta l'invitation de YAMAHA à participer aux catégories 125cc et 250cc à partir de 1964. Sa première participation avec cette marque eut lieu au GP du Japon (dernière course du championnat) toujours en 1963, alors qu'il resta dans l'équipe Duke en 500, qui avait perdu le soutien de GILERA. L'agressivité de Read a propulsé la Yamaha RD 56 deux temps en tête du peloton et, pour le plus grand plaisir des Japonais, il a atteint la 3e place dès sa première participation avec la marque (250cc).



PUB



En 1964 il n'a fait qu'une seule course (Holland GP) 125cc (YAMAHA) ayant obtenu la 2ème position qui impliquait la 8ème position à l'issue du championnat dans cette classe. En 250cc (YAMAHA), la classe à laquelle, cette année-là, il était le plus dévoué, il a participé à 8 des 11 épreuves qui composaient le championnat de cette classe, enregistrant un abandon (IOMTT), une troisième place (Espagne), une deuxième place (Hollande) et 5 victoires (France, Allemagne Fédérale, Allemagne Démocratique, Irlande et Italie), ce résultat présente plusieurs nouveautés : le premier des sept titres mondiaux pour Phil, mais aussi le premier titre YAMAHA et le premier titre d'un moto équipée d'un moteur 2Q En 350cc, il n'a participé qu'à l'IOMTT au guidon d'une AJS ayant atteint la 2ème place (6ème à l'issue du championnat). En 500cc il a participé à 6 (cinq avec MATCHLESS et une avec NORTON) des 10 courses du championnat, a abandonné l'IOMTT, s'est classé 6ème en Hollande, 3ème en Allemagne, 2ème aux USA et en Belgique, ayant gagné en Ulster (Irlande) , en finale du championnat a terminé 3e. En 1965, avec YAMAHA uniquement, il se concentre sur la 250cc et gagne de manière dévastatrice, participe à dix des treize épreuves qui composent le championnat de cette catégorie, abandonne à l'IOMTT, est deuxième en Belgique et en Allemagne Démocratique, ayant remporté à sept reprises : États-Unis, Allemagne fédérale, Espagne, France, Pays-Bas, Tchécoslovaquie et Irlande. Dans l'épreuve de l'Ile de Man, il a également participé au 125cc après avoir gagné et au 350cc en atteignant la deuxième position ! 1966 n'a pas été une année aussi positive pour Read, il est resté dévoué à YAMAHA et a participé assidûment à la catégorie 125cc, terminant quatrième du championnat (il a participé à 9 des 10 courses du championnat, ayant enregistré un abandon, une cinquième place, trois quatrième places, trois troisièmes places, une deuxième place et une victoire -en Finlande-). En 250cc, YAMAHA a fait ses débuts avec un nouveau moteur V4 qui n'a pas réussi à produire le résultat souhaité et Phil a terminé en deuxième position derrière Mike Hailwood et le mythique HONDA 6 cylindres. Il a également participé à la dernière course 350cc, le Japon, en l'ayant remporté, ce qui lui a donné droit à la 8ème position à l'issue du championnat dans cette catégorie. En 1967, il se concentre uniquement sur les catégories 125cc et 250cc, devenant deuxième dans les deux catégories. En 125cc, il a été supplanté par son coéquipier Bill Ivy et en 250cc Hailwood a de nouveau été le champion, bien que cette fois de manière plus équilibrée, 4 victoires pour Phil et 5 pour Mike.


En 125cc, Ivy a dominé le championnat, tandis que Read a dû se contenter de la deuxième place, ce qui a causé un certain malaise à Read. Pourtant, en 250cc, YAMAHA a fourni à Read une moto très compétitive et il a disputé le championnat en tête à tête avec Hailwood, ils ont atteint la dernière course, le GP du Japon à Fuji, à égalité avec 50 points, le mieux placé dans cette course serait champion , tous deux ont abandonné et Hailwood est devenu champion pour avoir remporté une victoire de plus. 1968 est l'année où HONDA décide de se retirer du championnat, Mike Hailwood, gardant le salaire que le contrat exigeait, reste à la maison et YAMAHA, afin de contenir la rivalité grandissante de ses deux pilotes, décide que Read remportera la 125cc et Ivy le 250cc. En effet, Phil remporte la 125cc et profitant de la dynamique, contrairement aux consignes de la marque, il remporte également le titre en 250cc ! À la suite de sa rébellion, il a perdu sa moto d'usine en 1969 et 1970. En 1969, il participe, avec YAMAHA, mais en tant que pilote privé à l'IOMTT (abandon en 250cc et 350cc) et au GP des Nations (Italie/Monza) où il prouve toute sa valeur en s'imposant dans les deux catégories. En 1970 il participe uniquement en Hollande (2ème en 250cc et 3ème en 350cc) et au GP des Nations (3ème en 250cc). En 1971, Phil fait son grand retour, aux commandes d'une YAMAHA privée, il donne la priorité aux 250cc devant affronter les étoiles montantes Jarno Saarinen et Rodney Gould, ce fut une saison très disputée et au final, Read remporte un autre titre ! En 350cc, seulement deux apparitions : il abandonne l'IOMTT et prend la deuxième place aux Pays-Bas. Il a également participé, au volant d'une DUCATI, au GP des Nations 500 cm3, atteignant la 4ème position. Pendant ce temps, MV AGUSTA dominait en 350cc et 500cc. Phil Read a chanté aux vents que s'il pilotait l'un de ces vélos, il gagnerait les deux catégories, laissant derrière lui le mythique Giacomo Agostini et l'étoile montante Saarinen. Étonnamment, après son expérience YAMAHA, MV AGUSTA l'a engagé, d'abord en 350cc, plus tard en 500cc et le résultat a été surprenant. En 1972 il participe (à 5 des treize courses) avec la YAMAHA privée en 250cc, le résultat est deux victoires, deux troisièmes places et une quatrième place (au classement final il est 4ème). En 350cc, ses débuts avec MV AGUSTA (6 participations en douze courses) ne sont pas brillants : une victoire, une deuxième place, une troisième place, une quatrième place, une cinquième place et un abandon (au classement final il est cinquième).



En 1973, à la tête de la marque transalpine en 350cc et 500cc, il remporte son premier titre en 500cc, profitant des quelques irrégularités d'Agostini et de la tragique disparition (GP des Nations/250cc) de Jarno Saarinen. En 350cc, il a atteint la troisième position finale derrière Agostini et Teuvo Lansivuori. Au cours de la saison, Giacomo Agostini s'est assidûment plaint de l'ambiance que Phil Read, prétendument, provoquait dans l'équipe, ce fut la justification qu'il trouva pour passer des armes et bagages à YAMAHA la saison suivante ! En 1974 et 1975, Phil se consacre uniquement au 500cc avec la MV AGUSTA, il redevient champion en 500cc (son 7ème et dernier titre dans le "Continental Circus) en 1974. Après un an de développement, YAMAHA a fourni à Agostini une moto très compétitive, en 1975 et le championnat a été âprement disputé entre l'agile YAMAHA 2T d'Agostini contre le lourd MV AGUSTA à quatre temps de Read. Malgré l'effort fourni et ses deux victoires, l'Anglais a dû se contenter de la deuxième place derrière Giacomo Agostini (YAMAHA). En 1976, il n'a participé qu'à trois courses 500cc chez SUZUKI, ayant enregistré une 2ème et 3ème position plus un forfait. Conscient de l'émergence d'une nouvelle ère de motos à deux temps, MV AGUSTA a décidé de se retirer officiellement du championnat du monde et ce fut pratiquement la fin des bons moments de Phil Read. A 36 ans, Read assiste à l'émergence d'une nouvelle vague : Marco Lucchinelli, Johnny Cecotto et Barry Sheene, qui prend une photo avec Read quand il est enfant. Read est redevenu un pilote privé et a même piloté la même Suzuki qu'il avait dominée l'année précédente avec Sheene. En 1976, il a participé à seulement trois courses de 500 cm3 en SUZUKI, ayant enregistré une 2e et une 3e position plus un retrait. Read a décidé de se retirer de la Coupe du monde après 17 saisons, sept titres mondiaux : 1964-250, 1965-250, 1968-125 et 250, 1971-250, 1973-500 et 1974-500, 113 Grands Prix, 52 victoires, cinq pôles, un tour le plus rapide et 121 podiums, couvrant les trois catégories. Jusqu'à l'émergence de la légende Valentino Rossi, Phil Read était le seul à avoir remporté un titre mondial dans les trois catégories (125, 250 et 500).


POPULARITÉ



Read a commencé à concourir sporadiquement, y compris une victoire remarquable au TT, dans l'île de Man, en 1977, au volant d'une HONDA, battant, à cette occasion, Mike Hailwood, prenant le changement l'année suivante. La dernière course compétitive de Phil Read a été le TT de 1982, lorsque l'Anglais avait 43 ans. À ce jour, Read, mieux connu en Angleterre sous le nom de "Prince of Speed", participe à des événements moto historiques et en 2002, il entre légitimement au Hall of Legends du Championnat du monde de moto. Read a peut-être eu ses défauts et s'est fait plusieurs ennemis, mais nul doute que l'Anglais est une grande figure de l'histoire du motocyclisme. Phil Read est également l'une des premières figures dont la popularité a dépassé le monde de la moto, avec des attitudes et des comportements de star (à partir d'un certain moment, il a commencé à passer de ROLLS ROYCE), ayant également été le pionnier de la vente de répliques de son casque, un un design qui perdure et se vend à ce jour ! Actuellement, Phil Read M.B.E. vit à Cantorbéry Kent. Après le décès de John Surtees, Phil est le plus ancien champion du monde 500cc encore en vie !