Vila Real et les motos, tourner comme John Grace !...


NORTON Manx 500 pilotada por John Grace em 1953

NORTON Manx 500 piloté par John Grace en 1953


Quand j'étais enfant, je suis né en 1962, disait-on à Vila Real pour classer les motards les plus habiles ou les plus casse-cou : « il tourne comme John Grace ». J'ai cherché des informations sur ce personnage et ce que j'ai obtenu est rare, mais voici: Né à Gibraltar (le nom John Grace est en fait un pseudonyme de Juan Manuel Gracia Yome), il a gagné cinq fois à Vila Real (toutes les courses internationales disputées entre 1952 et 1958). Propriétaire d'une figure imposante et d'une grande sympathie, il a vécu jeune sur l'île de Madère, était pilote professionnel, ayant débuté sa carrière dans une course à Madrid (où il s'est écrasé trois fois au même endroit), gagnant ainsi le surnom de Michelin pour ressembler à du caoutchouc et ne pas se blesser gravement. Il a participé sporadiquement, mais avec une certaine régularité, au Championnat du monde de vitesse entre 1951 et 1956 dans les catégories 350cc et 500cc, sans avoir de grands résultats. Ses meilleurs records de championnat sont 14e dans la catégorie 350cc en 1954 et 36e dans la catégorie 500cc en 1953. En course, en 500 cm3, ses meilleurs résultats sont des 10èmes places au GP d'Espagne (Montjuich) en 1952 et au GP d'Angleterre/Ile de Man en 1953.


Tout au long de sa carrière, il pilote des motos NORTON.



PUB


Fait intéressant, en raison de ses bonnes relations avec les Espagnols (il concourait généralement en Espagne), lorsque Francesc Xavier Bultó, - grand-père de Sete Gibernau - du petit Paco, a quitté MONTESA, l'entreprise qu'il avait contribué à créer, pour fonder une nouvelle marque, c'est Grace qui a proposé le nom BULTACO (contraction de Bultó et Paco), après avoir été le premier directeur commercial de la marque. En 1952, le premier événement international de motocyclisme a eu lieu sur le circuit international de Vila Real. Dans la catégorie 350cc, Grace a réalisé le meilleur temps des essais et a clairement remporté la course. En 500cc, il a répété le meilleur temps d'entraînement, cependant, dans la course, il a été retardé dans le premier tour, obligé de s'arrêter dans un atelier en bordure de route où il a demandé une clé pour serrer l'essieu arrière, avec cette opération il a perdu beaucoup positions, sans baisser les bras, il entame une belle remontée (la course se joue en 18 tours) qui va le mener à la victoire. En 1953, la deuxième édition internationale a eu lieu. Une fois de plus, la domination de Grace était écrasante, ayant réalisé le meilleur temps des essais et remporté la course 350cc. En 500cc, il a pris le deuxième temps des essais (derrière António Pinto à NORTON), en course, il a pris la tête au troisième tour et a gagné. En 1958, la troisième édition de cet événement international a eu lieu. Il n'y avait qu'une seule course regroupant les trois classes présentes : 250cc, Sport et 500cc. Grace a terminé deuxième aux essais, derrière Albino Pinto à Norton, dans la course, il a de nouveau été le vainqueur.








MOTOSPOT Classic

Vintage and memorabilia webshop